28/09/2014

Adieu régimes, bonjour raison.

Vous le savez depuis ces années de blogging, les régimes et moi, c'est toute une histoire.

Pour en avoir testé un tas, j'ai connu des réussites (ma plus belle : -40kg), mais de sacrés échecs aussi (reprises lentes mais sûres, yo-yo,...). Et je suis fatiguée. J'ai cessé ma collaboration avec ma nutritionniste, lui expliquant que je n'avais simplement plus la tête à ça, et que sincèrement, j'avais fait le tour de toutes les salades possibles et que je me sentais physiquement faible (0 féculents à midi et au soir, et seulement 50g de pain le matin, merci au revoir...). J'en suis revenue à ce stade d'être toujours tiraillée entre "se faire plaisir" et "faire attention", et qui plus est, je ne suis pas sportive toute l'année. J'ai mes passes, comme tout le monde, où je vais aller à la salle, la piscine ou autre pendant quelques mois, puis me lasser dès que l'hiver arrive. Et mine de rien, on est en automne, ça va commencer ! C'est là que la charmante Ingrid est tombée à pic en parlant de l'appli Myfitnesspal (dispo également en ligne). Je ne pensais pas qu'une appli puisse changer à ce point là ma vision des choses sur la nourriture, et je vais vous expliquer pourquoi .

Pour commencer, je dois vous avouer qu'à force d'avoir fait un tas de régimes différents, j'étais profondément et sincèrement confuse par rapport à toutes les contre-indications provenant de ceux-ci. En effet, si certains autorisaient certains aliments "à satiété", d'autres les rendaient "interdits" ou en quantité très limitée. Un seul point commun entre tous ces régimes : j'ai eu la sensation d'avoir droit à tout mais en faits réels, mes repas étaient monotones car je devais choisir entre le plaisir et la satiété. Et moi j'ai un problème avec l'interdit... Car ça m'en donne d'autant plus envie. Résultat, cet été, j'ai voulu faire une sorte de "détox" du régime : tout m'autoriser, absolument tout, et profiter de toutes les soirées prévues; avec la condition unique de ne pas regarder à mon poids. Evidemment, les premières semaines, c'était Byzance. Et j'étais détendue à max. Puis, évidemment, j'ai commencé à me rendre compte que trop, c'est trop... J'allais en devenir malade. Mon pêché mignon ? L'apéro ! Mais pas en chips par exemple, plutôt en saucisson sec, vin rouge, petites olives, fromages,... Qui ont l'air si inoffensifs (mais pourtant interdits dans mes précédents régimes) ! Mon grand amour ? Les pâtes ! Qui m'ont d'une part été autorisées à satiété, d'autre part interdites... Mon réflexe ? Le parmesan ! Qui a subi les mêmes contre-indications... Et la liste d'aliments incriminés peut continuer encore comme ça pendant des heures tellement est longue. Que penser ?

We♥it


.
D'ACCORD MAIS DONC, QU'A-T-ELLE DE MAGIQUE CETTE APPLI ?

Trois points essentiels : elle est gratuite, ludique, et facile à utiliser. On commence simplement par se créer un profil en entrant les données basiques : sexe, taille, poids. Ensuite, on choisit son objectif santé : perdre du poids et à quel rythme (0,25kg/sem, 0,5kg/sem, 0,75kg/sem, 1kg/sem), maintenir son poids, ou prendre du poids. Cette appli s'adresse donc à tous et toutes. J'ai, par curiosité, essayé chaque objectif rien que pour voir la différence de calories journalières que cela procure. Résultat, je sais que si je veux maintenir mon poids, j'ai droit à 2100 kcal (que je ne dépasserai donc plus et qui me laisse une marge si je veux faire un écart). J'ai choisi de perdre 0,5kg/semaine, ce qui m'octroie 1620kcal/jour. Le gros point positif de cette application : elle indique pour chaque aliment, sa valeur nutritionnelle en kcal (sans blague...), mais aussi en nutriments essentiels et vitamines ! Et cela a fait pour moi, toute la différence. Je me suis ainsi rendu compte que je ne consommais pas assez de calcium, de fer, de potassium et de sodium. Je peux désormais y remédier en adaptant mes repas.


D'ACCORD MAIS DONC, COMMENT FAIT-ON ?

Concrètement, chaque jour, on est invité à encoder ce que l'on mange. C'est le point qui me faisait un peu peur, ne sachant pas si je tiendrais vraiment le coup à tout encoder. Mais MAGIE, l'application a été très bien pensée et nous permet d'encoder les aliments ingérés simplement en scannant le code-barres du produit ! Il ne reste plus qu'à ajuster la quantité que l'on souhaite prendre (ce qui fait parfois franchement réfléchir et revoir la quantité à la baisse histoire de pouvoir manger le reste de la journée ). Bien penser à ajouter tout, même l'eau, même une pincée de sel ou de poivre, cela peut faire toute la différence au niveau des minéraux ingérés. Pour les aliments ne possédant pas de code-barres, on entre manuellement le nom du produit, et l'appli nous propose alors une liste contenant le(s) mot(s) entré(s). On choisit, et c'est ajouté ! La bibliothèque de produits est immense et contient des milliers de produits déjà encodés par d'autres utilisateurs... Mais si malgré tout, votre produit n'apparaît pas, il vous suffit alors de le créer (une seule fois) et de copier les informations nutritionnelles sur l'emballage (j'ai par exemple dû le faire pour le haché que je prends chez Colruyt). A chaque repas, ce procédé prend 2 minutes à tout casser, et le résultat est bluffant. Il ne reste plus qu'à jongler avec les calories tout au long de la journée... ET TOUT EST AUTORISÉ ! Donc pour ma part, zéro frustration, de l'amusement, et zéro culpabilité. En cas d'excès (comme l'autre soir, resto et bars avec mes nouvelles-ex collègues), je ne dépasse plus les 2100 kcal (pour maintenir mon poids) et je reste positive, malgré l'entrée, le plat, et le dessert (chèvre chaud, pâtes à la crème et au saumon, milkshake vanille ). Je ne me prive plus de rien mais je vérifie mes quantités, je me sens bien, et je fais attention pour la première fois à mon apport en nutriments et vitamines. Un zéro fautes pour ma part, pour cette appli.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Connaissez-vous ? Êtes-vous tenté(e)s ?

PS : Encore merci pour l'idée, Ingrid .

Rendez-vous sur Hellocoton !

15/09/2014

Il était une fois, le changement.

Le changement. Chan-ge-ment. LE mot qui résumera mon été...☺ ☼

Google - Kesha
.
"It doesn't matter how long we may have been stuck in a sense of our limitations. If we go into a darkened room and turn on the light, it doesn't matter if the room has been dark for a day, a week, or ten thousand years - we turn on the light and it is illuminated. Once we control our capacity for love and happiness, the light has been turned on." Sharon Salzberg
Vous l'aviez remarqué, cela faisait un moment que je commençais à tourner en rond sur le blog, mais ce que vous ne saviez peut-être pas, c'est que c'était également le cas dans ma vie professionnelle et privée. Il y a quelques mois, je prenais conscience du fait d'être "coincée" dans une routine qui ne me plaisait plus, et je ne faisais aucun effort pour m'en sortir, comme si je me laissais porter par la vague sans me poser de questions, sans chercher à comprendre quel était l'élément déclencheur. Après tout, je n'étais pas mal lotie... Mais il me manquait cette étincelle, cette joie de vivre, cette motivation quotidienne depuis quelques temps. Fin juillet, j'ai décidé de me recentrer sur moi-même et me réapproprier ma vie, mes envies, mon esprit, au quotidien. De la réflexion... Et de l'action !



" Once you go great, you never go good, you never go back, even if you could "

Petit à petit, j'ai repris goût et conscience des petites choses du quotidien qui peuvent tellement l'embellir. Profiter d'un week-end pour se balader dans la nature, redécouvrir les bienfaits d'un bain bien chaud juste à la lueur de quelques bougies le soir, prendre le temps de cuisiner un vrai repas complet plutôt que des plats tout préparés, sortir faire du shopping en vrai avec des amies plutôt que de continuer de tout acheter sur internet,... Et surtout : reprendre le temps pour moi avant tout, même avant le blog. Ça, ça a été la révélation. J'adore écrire sur mon blog, vous partager mes coups de coeur, idées, photos,... Mais qu'est ce que c'est chronophage ! Résultat, une envie de m'impliquer à 100% dans ma vie privée et puis illumination... Une envie de changer de cap professionnel.

La suite sur mon Instagram !
 .
Lorsque j'ai pris conscience que malgré l'affection que j'ai pour mon équipe, mes collègues, et mes chefs; il fallait que je pense à moi et à mes objectifs, cela n'a pas été simple. Quel changement après 4 ans ! Mais ce fut la révélation. Je le savais depuis quelques mois, je le sentais, mais ne sautais pas encore le cap. Je gardais cette idée comme un rêve enfoui quelque part, me rattrapant à cette routine qui, au final, m'épuisait à petit feu. Mais ce besoin de me sentir vivre dans ma vie professionnelle, de pouvoir m'impliquer, mettre mes compétences humaines et de rédaction en œuvre, m'épanouir dans un défi à hauteur de mes espérances et compétences, est apparu telle une évidence. Je me suis donc mise à postuler fin juillet, et j'ai rapidement été retenue pour un processus de recrutement (très bien ficelé d'ailleurs) mi août. Fin août, on m'annonçait que j'étais prise. Un futur-nouveau patron souriant et chaleureux, un poste réellement taillé pour moi (on n'aurait pas pu faire mieux !), un monde qui me passionne (je vous le donne en mille : le web !)... TOP. Début septembre, j'ai donc annoncé la nouvelle à toute l'équipe, non sans une petite pointe au coeur tout de même, mais j'étais tellement heureuse. Avec ma nouvelle-ex patronne, nous avons trouvé un accord me permettant de terminer en quelques jours de prestation, suivis de mes congés, et terminant mon préavis bien plus tôt que prévu pour pouvoir commencer en temps et en heure à mon nouveau boulot, fin de ce mois. J'ai donc presté ma dernière semaine la semaine dernière, Dieu que ça fait bizarre. J'ai été littéralement pourrie gâtée par mon équipe : fleurs, chocolats, écharpe, lettre, petit sac qui chante "Simply the best" de Tina Turner à l'ouverture,... Et un petit apéro de départ avec mes collègues . C'était trop chou .

We♥it

.
Une page se tourne joliment, et une nouvelle va s'écrire dès la fin de ce mois, j'ai hâte . D'ici là, je ne vous promets pas des articles à foison comme avant, mais je vous promets de réfléchir à comment agencer le blog entre ma nouvelle vie professionnelle, et ma redécouverte de la vie privée à vivre simplement... Et si le coeur vous en dit, je suis beaucoup plus active sur Instagram !

Et vous, avez-vous passé un bel été ?
Avez-vous déjà traversé un tel changement ? ☺


Rendez-vous sur Hellocoton !